Suisse Avenir

Initiative contre l'immigration de masse: l’OSE inquiète des conséquences du OUI

Swisscommunity.org

9/02/2014

 

L’acceptation de l’initiative contre l’immigration de masse ce dimanche par le peuple suisse inquiète fortement l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE). Ce résultat met en péril l’accord sur la libre circulation des personnes. Un texte qui, jusqu’à présent, facilitait grandement la vie des Suisses de l’étranger, dont plus de la moitié vit dans un pays de l’Union européenne (UE).

  

L’OSE a pris connaissance avec inquiétude des résultats de la votation populaire de ce jour sur l’initiative contre l’immigration de masse. Son acceptation menace les accords bilatéraux entre la Suisse et l’UE et, en particulier, l’accord sur la libre circulation des personnes, un texte qui concerne de près les Suisses de l’étranger qui vivent dans un pays de l’UE ou qui souhaitent s’y établir. A noter que les résultats de 8 des 9 cantons qui dénombrent séparément les voix des Suisses de l’étranger (LU, VD, BS, AI, SG, TG, AG, GE) sont déjà connus et montrent que les Suisses de l’étranger de ces cantons ont tous refusé l’initiative. Les résultats pour les Neuchâtelois de l’étranger ne sont pas encore connus.

  

Sur les 732'000 Suisses de l’étranger, près de 453'000 résident dans un pays de l’UE. L’acceptation de l’initiative contre l’immigration de masse pourrait remettre en question l’égalité de traitement entre les citoyens suisses et ceux de l’UE qui est actuellement la norme. Jusqu’à présent, les Suisses de l’étranger habitant dans l’UE profitaient directement des avantages de la libre circulation des personnes qui leur permet de chercher un travail dans un pays de l’UE, de s’y établir ou encore d’avoir une reconnaissance automatique de leur diplôme. L’ampleur des conséquences du oui à l’initiative est encore incertaine, notamment en raison de la «clause guillotine». L’OSE craint que les nouvelles dispositions voulues par le texte aient des effets potentiellement négatifs pour les citoyens suisses résidant dans l’UE.

  

Sachant que l’UE constitue le principal partenaire économique de notre pays, la présence de nos compatriotes dans ces pays constitue une chance pour la Suisse qui peut recourir à un vaste réseau de personnes directement intégrées dans la réalité de l’UE. Celles-ci sont aussi à même d’expliquer directement notre système politique et de défendre nos intérêts. A l’avenir, leur marge de manœuvre et leur liberté de mouvement risquent d’être réduites.

  

 L’Organisation des Suisses de l’étranger est, depuis 1916, au service des Suisses de l’étranger.    

 

 



10/02/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres