Suisse Avenir

Statistiques 2013 des Suisses de l'étranger

Swisscommunity.org

 

Dans son communiqué de presse paru le 23 janvier 2014, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) informait que le nombre total des membres de la «Cinquième Suisse» est passé à 732’183 en 2013, soit une progression de 16’463 personnes (+2,3%) par rapport à 2012.

 

A la fin 2013, près de 10% du peuple suisse vivait en-dehors du territoire national. En nombre total d’individus, les expatriés suisses rejoignent la population du troisième plus grand canton suisse, à savoir, le canton de Vaud.

 

Chiffres par continent et par pays

C’est le continent asiatique qui a connu, et pour la sixième année consécutive, le plus fort pourcentage d’augmentation d’expatriés suisses en 2013 (+5,6%), suivi de l’Afrique (+2,52%), de l’Europe (+2,33%), de l’Amérique (+1,47%) et de l’Océanie (+1,45%). En chiffre absolu, c’est la zone européenne qui a connu la plus forte progression, avec 10’336 personnes en plus, suivi de l’Amérique (+ 2’591) et de l’Asie (+2’567). Ce sont donc près de 61,86% des Suisses résidant à l’étranger, 452'965 personnes exactement, qui résident en Europe, dont 96,71% dans un pays de l’Union européenne. 

C’est toujours la France qui héberge la plus grande communauté de Suisses expatriés avec 191'362 personnes, soit 26% du total des membres de la «Cinquième Suisse». L’Allemagne est le deuxième pays à accueillir le plus d’expatriés suisses (82'626) suivi des Etats-Unis (77'520).

 

Augmentation du nombre de votants - Nécessité d'une introduction rapide de l'e-voting

Le nombre de Suisses inscrits sur des registres électoraux pour accomplir leurs devoirs civiques à également augmenté, passant à 155’523 personnes, soit 4,26% d’électeurs de plus qu’en 2012. Un quart (27,25%) de nos compatriotes en âge de voter (570'588 personnes) sont donc inscrits sur des registres pour exercer leurs droits politiques. Une introduction rapide du vote électronique, respectant les garanties de sécurité, pour les membres de notre diaspora est donc nécessaire, afin qu’ils ne soient plus empêchés d’exercer leurs devoirs civiques pour des questions de retards ou d’erreurs d’envoi des documents officiels.

 

Statistique 2013 des Suisses de l’étranger (lien uniquement en allemand)

Communiqué de presse du DFAE



26/01/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres