Suisse Avenir

Swisscommunity - quand on n'a pas d'argument, il reste à censurer les autres

Blog de Swissmagazine

13 octobre 2014 à 11h47

 

Par Philippe Alliaume

 

Cela devait arriver, à force de déplorer que je ne partage pas l'option commune, Swisscommunity a fini par m'exclure. 

 

Cela tient en peu de mots :

 

Nous vous informons que nous avons été contraints de fermer votre profil sur SwissCommunity.org.
Vous avez en effet contrevenu à un ou plusieurs articles des conditions générales d'utilisations que vous aviez cependant acceptées lors de votre inscription sur la plate-forme.
SwissCommunity.org


Notons au passage qu'aucune motivation précise n'est donnée,  et que ce n'est même pas signé. Notons également que l'ensemble de mes contributions, y compris celles qui répondaient à des demandes précises d'autres membres ont été supprimées. Cela rend les fils assez amusants, puisqu'on voit les gens me remercier  pour la réponse, mais la réponse a disparu.  

Les raisons de cette exclusion sont sans doute multiples, mais la principale est que les modérateurs de Swisscommunity n'ont pas supporté que je me permette, et je n'étais pas et de loin le seul, de rappeler le côté totalement anti-démocratique du CSE qui est élu indirectement et par une fraction insignifiante des Suisses de l'Etranger.  Il est vrai que c'est ennuyeux que cela se sache.

Le contexte est amusant quand on sait que parmi ceux qui en sous-main adressaient des mails divers pour se plaindre de  chacun de mes posts figure une personne qui non seulement figure comme modérateur de SC, mais aussi comme membre du bureau du Groupe d'Etudes Helvétiques de Paris.  ( Et accessoirement comme candidate pour écrire dans Suisse Magazine, candidate  qui n'a pas supporté que le rédacteur en chef et le responsable de la rubrique histoire lui demandent tous deux  de corriger une  partie des ses bourdes dans son projet d'article dont nous vous ferons grâce).

Historiquement, le GEHP, fondé par des Zofingiens et des journalistes, était le cercle à Paris où l'on débattait des libertés démocratiques des Suisses de l'étranger.   C'est à lui et non à l'OSE qu'on doit le droit de vote par correspondance, la nationalité des enfants de mère suisse, le droit de réponse dans la Revue Suisse, etc ...   Amusant encore de voir que c'est en publiant la charte du GEHP, modèle de liberté de pensée, que l'on peut se faire exclure à la demande .. d'un membre du bureau du GEHP. Depuis, le GEHP, opposant historique à l'OSE y est entré, sans conditions. Ce qui n'a pas empêché son candidat au CSE de se faire blackbouler, dans des élections dont la régularité est plus que discutée.   
 
Swisscommunity ne veut plus de nous, qu'à cela ne tienne, nous irons nous exprimer ailleurs, là où il y a moins de censeurs et plus de lecteurs.  Mais nous ne manquerons pas de faire savoir que bien que se prétendant officielle et se faisant financer par les fonds fédéraux, Swisscommunity, entreprise de l'OSE n'en a pas moins des pratiques étranges quand on ne partage pas 100% des ses opinions.

En annexe, la charte du GEHP qui a tellement mis en émoi les modérateurs de SC. Le sujet de base était  plusieurs personnes qui s'étonnaient  qu'un membre du CSE puisse user de sa qualité de membre du CSE dans une publication où il prenait des positions politiques non votées par le CSE. Il était également membre de l'UDC.

« Charte du Groupe d'Etudes Helvétiques de Paris »

 

Le GEHP souhaite rappeler la charte qui régit ses activités, charte adoptée à l'unanimité de son Bureau, en attendant une ratification par l'Assemblée Générale.

 

Le GEHP est un groupe de réflexion civique. De ses réflexions peuvent découler des actions. En tout état de cause il n'est et ne peut être inféodé à aucun parti politique, groupe constitué, organisation privée, association, etc ....

 

Cette position n'est en aucun cas un rejet du monde politique mais une garantie d'objectivité et de neutralité. Le GEHP n'est la succursale d'aucun parti et d'aucune association afin de pouvoir bénéficier des travaux de tous et de toutes.

 

Il traite de sujets de société, donc politiques au sens noble du terme. En ce sens il n'est pas apolitique. Il privilégie le traitement des sujets au fond, indépendamment des clivages politiciens parfois préjudiciables à la liberté de réflexion.

 

Conscient de la diversité des sensibilités et des opinions de ses membres, le GEHP ne fait pas de prosélytisme. Il s'efforce de conserver un caractère contradictoire à toutes ses actions, et de laisser toutes les opinions démocratiques s'exprimer en son sein.

 

Le GEHP peut être amené, dans des cas exceptionnels, à prendre des positions de principe au fond. Ces positions sont alors votées à la majorité des membres présents ou représentés lors d'une Assemblée Générale. Il n'émet pas de recommandations de vote, mais fait le maximum pour que ses membres puissent se forger leur opinion en leur apportant toutes les informations contradictoires utiles.

 

Enfin le Bureau du GEHP est l'organe exécutif qui conduit les projets dans le sens décidé par l'Assemblée Générale. Le Bureau s'interdit toute initiative propre dont le GEHP n'aurait pas eu connaissance préalable sauf à en demander la ratification dès la prochaine Assemblée.

 

Afin d'éviter toute confusion dans les esprits des correspondants et interlocuteurs du GEHP, les membres du bureau s'interdisent toute prise de position personnelle, toute initiative ou toute adhésion qui ne serait pas explicitement accompagnée de la mention écrite indiquant que "il s'agit d'une initiative strictement personnelle n'engageant donc que le soussigné". De même, la mention par les membres du bureau de leur fonction au sein du GEHP ne doit pas être utilisée en dehors des activités concernant strictement le GEHP.

 

La mise en oeuvre pratique de cette charte, qui repose sur la bonne foi et la mesure, est laissée à l'appréciation de chacun. C'est son esprit qu'il convient de respecter particulièrement, en fonction des situations particulières de chacun et de la façon dont chaque comportement peut être interprété par des tiers.

 

En cas d'ambiguïté, la question peut être soumise au Bureau du Groupe pour avis.   



13/10/2014
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres